Partagez|

Entre père & fille {Ismaël}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Athénaïs L. Pontius
_______________________


avatar


● Messages : 724
● Camps : Adhérant aux idées de l'ODT.
● Situation : Amoureuse et mariée à son demi-frère et maman d'un petit Drake d'un an et demi.
● Activitées : S'occuper de son fils, de ses neveux et de sa nièce.

Pensine
Pseudo IRL: 31 cm, plume de phénix, bois de chêne, plutôt souple
Double comptes: Seth, Madison & Liam

MessageSujet: Entre père & fille {Ismaël} Jeu 24 Jan - 21:11




pas du tout comme si
je venais de voir un revenant.

Réunion de famille} «  Drake, tu fous la paix au chat. » grognais-je au petit qui courrait après Aelita. Déjà qu'elle n'avait pas besoin qu'on joue de trop avec elle que pour faire des conneries plus grosses qu'elles, inutile de l'y inciter un peu plus. Je me passais une main dans les cheveux, poussant un léger soupir tout en allant me faire un café. J'avais eu du mal à dormir correctement, entre Drake qui avait décidé de faire la grève du sommeil et qui m'avait tenue éveillée toute la nuit et Sasha qui s'était mit à pleurer le manque de ses parents ... On ne peut pas vraiment considérer que j'aie eu le moindre répit. Heureusement que Sinéad, lui, quoi que devenu très renfermé au fil du temps, était le seul à être resté endormi toute sa nuit, merci Merlin !

J'avais pu aller me rendormir contre Jezabel l'espace d'un instant, disons environ trois petites heures, avant de devoir me lever pour m'occuper des trois qui étaient tous réveillés. Je me demandais comment j'allais faire pour survivre, s'ils continuaient ce rythme. Du coup, ça faisait environ deux heures que j'étais en bas, que je leur avait fait leurs trois déjeuners et que je les surveillais. En général, ils s'entendaient bien, mais je me méfiais des réactions de Drake et Sasha lorsqu'ils étaient ensembles. Etant tout les deux des semeurs de troubles adorant faire leurs coups et accuser ensuite les autres, mieux valait toujours être vigilant avec ces deux-là. Après ça, plus jamais je ne pourrai me foutre de la gueule des femmes que je voyais pleines de cernes et totalement crevées après s'être occupées de triplés depuis la naissance de ceux-ci. J'étais, en quelques sortes, dans la même situation et je doute que j'aurai pu tenir le coup si Jezabel n'avait pas été là pour moi. Bon sang, qu'est-ce que je pouvais l'aimer cet homme, peu importe que ce soit mon demi-frère ou pas.

Je me rappelais comme si c'était hier du jour où mon père m'avait révélé que c'était mon demi-frère et que je m'étais retrouvée dans une situation plus que ridicule : entrain de rougir jusqu'à la racine de mes cheveux, me mettre à bégayer et tout ça .. C'était vraiment à partir de ce moment-là que je m'étais rendue compte que je l'aimais bien plus que ce que je voulais l'avouer. Et mon père m'avait dit que tant que ça n'allait pas jusqu'au mariage, ça irait. Et où est-ce qu'on avait terminé quelques mois plus tard seulement ? A Las Vegas pour se marier. Aujourd'hui, c'était totalement fait et je ne regrettais nullement. J'avais l'impression que plus le temps passait, plus je l'aimais. Oui, décidément, j'avais fait le bon choix.

Je savais bien que Jezabel dormait encore et ce fut la raison pour laquelle je décidais de sortir avec les enfants, l'intérieur commençant sérieusement à me faire suffoquer. Je savais qu'ils ne risquaient rien tant qu'ils étaient avec moi et que je n'hésiterai pas à utiliser n'importe quel sortilège de défense si quelqu'un décidait de s'en prendre à eux pour une raison quelconque. Sinéad ne semblait pas vraiment ravi de sortir mais peu importe, je n'allais pas le laisser seul à la maison avec Jezabel qui dormait, faut pas rêver non plus. Je les laissais enfiler leur veste, les aidant et je me rendais rapidement à l'extérieur, commençant à arpenter les rues tout en surveillant les trois petits qui semblaient s'éclater comme pas permis dehors. Faut dire qu'avec les temps de maintenant, je n'osais pas trop les sortir dehors, ils restaient plus souvent à la maison qu'autre chose.



_________________
Athénaïs and Jezabel ♥️
« Quoi qu'il arrive, crois en toi. Crois en la vie. Crois en demain. Crois en chaque chose que tu fais. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ismaël A. Pontius
_______________________


avatar

..
● Messages : 174
● Camps : ODT
● Situation : Marié
● Activitées : ..

Pensine
Pseudo IRL:
Double comptes:

MessageSujet: Re: Entre père & fille {Ismaël} Mer 30 Jan - 14:36


# Entre père & fille
« Tout ce que je pourrais te dire, n'effacera jamais ce que je t'ai fais. »
# L'Allée des Embrumes
# Athénaïs & Ismaël
Sorti de prison depuis peu, Ismaël pouvait à nouveau profiter de sa liberté, même s’il se sait pisté, surveillé, voir même traqué. Ce n’est pas parano de le dire, puisqu’il y a quelques jours de ça, il s’est fait attaquer par une dizaine de Sorciers. A coup de sorts, les blessures se faisaient ressentir des deux côtés. L’affrontement fut difficile, malgré les quelques morts que le père Pontius avait tout de même réussi par faire. Il n’en était pas ressorti indemne et c’est auprès d’Astaroth qu’il avait trouvé soins. Son ex-femme peut bien avoir demandé le divorce, elle ne peut pas s’empêcher de l’aimer de tout son être et ça, Ismaël le sait très bien. D’ailleurs, il en a toujours joué et au jour d’aujourd’hui, c’est encore le cas. Même si les sentiments sont réciproques, il ne peut pas s’empêcher de profiter de la moindre faiblesse des autres. C’est comme si ça faisait parti de son être. Il ne peut pas agir autrement. Enfin, si … une chose a changé et pas des moindres. Deux longues années d’abstinence et pourtant, il n’a pas sauté sur la première femme qui lui souriait. Non. Il a décidé d’être fidèle. Fidèle à cette femme qu’il n’a malheureusement plus. Mais c’est un défit que de la reconquérir et il y arrivera, il le sait très bien. Ismaël Pontius n’abandonne jamais, bien qu’il lui soit arrivé de toucher le fond.

Mais en parlant de sa famille, il n’avait revu aucun de ses enfants. Pensez-vous bien que Jezabel le fuit comme la peste, de peur de se prendre une raclée mémorable. Quant à Athénaïs, elle ne doit pas être au courant que son père est à nouveau libre. Pour ce qui est d’Alec, ne demandez même pas à Ismaël de deviner ce qu’il fait. Ce garçon est sa plus grande défaite. Rien que de savoir qu’il vit avec un homme et il en aurait des hauts le coeur. Mais bon, pour l’heure, ses enfants n’avaient pas leur place dans sa tête. Non. Tout ce qu’il voulait, c’était se venger de tout ce qu’il a enduré durant deux longues années. Le mieux, pour trouver les ennemis, c’est de se balader où ceux-ci opèrent. Ou plutôt, où ceux-ci surveillent les Membres de L’Ordre des Ténèbres. Alors que la plupart de ses collègues se font discrets, pour ne pas se faire à nouveau enfermer, Pontius, lui, arpente le Chemin de Traverse, jusqu’à la très redoutée Allée des Embrumes. Aucun ordre, rien, Ismaël n’obéit plus qu’à lui-même. Rien à faire de ce que l’autre cinglé peut dire ou faire.

Le Sorcier sûrement plus blessé dans son égo que physiquement, doit tout de même accusé le coup de quelques blessures toujours douloureuses, malgré leurs cicatrisations entamées. Se trouvant au croisement des deux mondes Sorciers, il observait les alentours, quand son regard se mit à fixer une jeune femme qu’il connait que trop bien. Elle n’avait pas changé, toujours aussi belle, mais aussi sûre d’elle. Athénaïs, sa petite princesse, semblait absorbée par les vitrines des boutiques magiques, au point de ne pas remarquer son père. Evidemment, elle était accompagnée de gamins, dont certains se trouvent être les petits enfants d’Ismaël. Il ne se préoccupait aucunement de ces mioches bruyants, il n’avait d’yeux que pour sa propre fille.

Camouflé dans sa cape de Sorcier, il hésitait encore à aller à son encontre. Pourtant, lorsqu’elle passa non loin de lui sans même le remarquer, Ismaël s’avança d’un pas, lui barrant presque le passage. Malgré sa capuche sur la tête, sans doute le reconnaitrait-elle, après tout, il l’a tellement effrayé des années durantes, qu’elle ne peut tout simplement pas l’avoir oublié.

« Athé … »

Un sourire s’affichait pourtant sur le visage de l’homme. Il ne pensait pas qu’un jour, il serait autant heureux de la revoir, malgré tout ce qu’elle a faite comme conneries par le passé.



CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs L. Pontius
_______________________


avatar


● Messages : 724
● Camps : Adhérant aux idées de l'ODT.
● Situation : Amoureuse et mariée à son demi-frère et maman d'un petit Drake d'un an et demi.
● Activitées : S'occuper de son fils, de ses neveux et de sa nièce.

Pensine
Pseudo IRL: 31 cm, plume de phénix, bois de chêne, plutôt souple
Double comptes: Seth, Madison & Liam

MessageSujet: Re: Entre père & fille {Ismaël} Jeu 31 Jan - 16:19




pas du tout comme si
je venais de voir un revenant.

Réunion de famille} Je poussais un petit soupir. Comment ça se fait qu'à seulement dix-neuf ans, j'étais déjà nostalgique du 'bon vieux' temps ? Enfin, soit. Je devais avouer que je m'étais quand même bien éclatée à l'époque de Poudlard, étant une fouteuse de merde invétérée. Bon nombre fois j'avais fait éclater des disputes entre des personnes que je n'appréciais guère, et bon nombre de fois également où j'avais mit un véritable chambard dans la classe d'un prof. Evidemment, je savais avec quel prof je me risquais à jouer à la terreur, et avec lesquels je devais me conduire comme un véritable petit ange. Ouais, franchement, à y repenser, je me demande sérieusement comment j'ai fait pour ne pas terminer à Serpentard, moi. Avec l'esprit de manipulation parfois psychopathe que je possède, les mauvais coups que j'avais accomplit en douce durant toute ma vie et tout ça.. Le Choixpeau m'avait vraiment loupée en me mettant chez les Serdaigle. Même si d'un sens, j'aimais ça étant donné que ça me donnait une couverture de nana quasi adorable. Beaucoup de personnes sous-estimaient les autres maisons de Poudlard concernant leur esprit mesquin et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils avaient réellement tort. Mais bon, pas grave, ça m'arrange, en général.

Me passant brièvement une main dans les cheveux, je regardais les trois petits avec hésitation. Est-ce que je les laisse à la charge de l'elfe de maison, ce qui équivalait à leur laisser quartier libre sur leurs activités pour la journée, ou bien je les emmenais avec moi et ils prenaient un peu l'air, ce qui allait sans doute leur faire grand bien étant donné que je ne pouvais pas les emmener comme je le voulais avec moi. Finalement, étant donné que c'est ce qu'il me semblait le mieux à faire, surtout que je n'étais pas trop d'humeur à me balader toute seule dehors, je restais sur le second choix et une fois qu'ils furent habillés, je les emmenais avec moi jusqu'au Chemin de Traverse. «  - Drake, ne t'éloignes pas trop.  » recommandais-je à ma petite tête blonde qui me regarda avec un simple sourire qui en disait déjà beaucoup. Ce gosse était pire que moi lorsque j'étais petite, une vraie tête de mule, certes adorable, mais ne savant tout bonnement pas obéir. Enfin, bref. Je me contentais de secouer la tête en le regardant, roulant un peu des yeux avant de surveiller Sinéad et Sasha, qui semblaient se tenir un peu plus à carreaux que mon fils. Quelque chose me disait que ça n'allait sans doute pas durer, mais bon, si je pouvais me tromper.. ça m'arrangerait.

Je me baladais, regardant à moitié les vitrines autour de moi et à moitié le trio qui semblait fortement apprécier le Chemin de Traverse, surtout que nous n'étions pas bien loin de l'Allée des Embrumes. Peu de sorciers s'aventuraient là-bas, surtout depuis l'arrestation des membres de l'Ordre. Les gens semblaient craindre qu'une invasion de membres surgissent tout à coup et tentent de les tuer, je pense. Pour ma part, je n'étais pas effrayée le moins du monde. J'avais souvent eu l'habitude de venir traîner par ici, malgré les risques que j'encourrais, déjà bien avant l'arrestation des membres, et je savais que je risquais déjà encore beaucoup moins de me faire attaquer désormais. De toute façon, j'étais bien loin d'être en sucre et, en ayant toujours eu de bonnes connaissances en cours de Sortilèges, je n'avais aucun doute sur le fait que je saurai me défendre. Néanmoins, je ne m'attendais vraiment pas à entendre une voix raisonner derrière moi. Enfin, savoir que quelqu'un est derrière moi ne m'étonnait pas vraiment, mais c'était surtout la voix en question que je pourrai reconnaître entre mille qui m'étonna. Venant de sursauter plutôt violemment, je me retournais vers lui, véritablement choquée. «  - ... Papa ...  » murmurais-je d'une voix à peine audible, le regardant avec des yeux ronds comme des soucoupes. Moi qui avait finit par tirer un trait sur tout ce qu'il avait pu me faire subir lorsque j'étais plus jeune, j'avais été assez bien bouleversée lorsqu'il avait été mit en taule et je pensais même que jamais je ne le reverrai. Moi qui pensait que si je le tuais de mes propres mains, je ne souffrirai nullement, j'ai du reconnaître au cours de ces deux dernières années que j'avais franchement tort sur toute la ligne. Aussi, une fois que le choc des retrouvailles fut passé, je me jetais quasiment à son cou, un sourire aux lèvres. «  - T'es en vie !  » m'exclamais-je soudainement avant de m'éloigner un peu de lui, le détaillant de haut en bas avant de froncer un peu les sourcils, poussant un petit soupir. «  - Ils ont pas dû être tendre avec toi, en prison ...  » poursuivis-je en soupirant légèrement. J'avais tellement de choses à lui dire, à lui demander même, que je sentais que j'allais tout bonnement me transformer en véritable piplette. «  - Et Alec ? Tu l'as revu? Il est en vie ? Il est sorti lui aussi ? Il va bien ?  » lui demandais-je avant de finalement m'arrêter, rougissant légèrement. «  - Wow, pardon pour l'avalanche de questions ...  » m'excusais-je avec une petite moue. Une chose qui n'avait absolument pas changé chez moi ? Dés que je suis lancée dans une discussion, je commençais à poser des tonnes de questions avec une grande difficulté pour m'arrêter, et en général, lorsque je me stoppais, c'était pour reprendre mon souffle. Enfin, soit. Je jetais un coup d'oeil du côté des trois petits, qui s'étaient stoppés dans leur marche en même temps que moi et qui regardaient d'un air mi-intéressé mi-méfiant l'homme présent en face de moi. Je les appelais d'un signe de main et souriait légèrement, les prenant tous les trois contre moi. «  - C'est votre grand-père, les loulous.  » déclarais-je tandis qu'ils me regardaient d'un air interrogatif, ne semblant pas vraiment saisir l'information. Comment est-ce que je pourrai leur en vouloir, d'un sens ? Wow, n'empêche que ça faisait bizarre de me dire que les trois petits allaient surnommer mon père 'papy'. C'est que ça le rajeunit pas, tout ça !



_________________
Athénaïs and Jezabel ♥️
« Quoi qu'il arrive, crois en toi. Crois en la vie. Crois en demain. Crois en chaque chose que tu fais. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
_______________________





MessageSujet: Re: Entre père & fille {Ismaël}

Revenir en haut Aller en bas

Entre père & fille {Ismaël}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RESOLU] "Symbiose" entre SoftwareZator et site web....
» Question sur compatibilité entre carte mére et carte graphique
» Petites insertions entre amis....
» Comparaison entre le FR2b et le Musitech digital 50
» [résolu]Durée différente entre les affichages d'un diapo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APARECIUM ::  THE MAGIC WORLD :: Chemin de Traverse :: l'Allée des Embrumes-