Partagez|

Le Bal de Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alan M. Davis
_______________________


avatar


● Messages : 166
● Camps : Résistance
● Situation : Accro à Kyle Lake ♥
● Activitées : Professeur d'Occlumancie

Pensine
Pseudo IRL:
Double comptes:

MessageSujet: Le Bal de Poudlard Mer 13 Fév - 20:24

Citation :



Le Bal de Poudlard
______________________________________

Pour la première fois depuis sa création, Poudlard ouvre ses portes à ceux montrant patte blanche. (Essentiellement à de bonnes connaissances, à d’anciens élèves, aux proches des professeurs, et aux familles des élèves.) En effet, puisque partout dans le monde sorcier on commémore la paix, et que les étudiants ne peuvent quitter le château, c’est le château qui revêt ses plus beaux habits pour l’occasion. A l’image du bal de Noël organisé lors de la coupe de feu, tout le monde se doit d’être sur son 31, même les quelques malheureux désignés pour garder les couloirs !

Au programme ouverture du bal, discours interminables, mais surtout bierraubeurre, whisky pur feu, jus de citrouilles accompagnés de buffets sans fin pour finir sur une fête endiablée animée par des groupes sorciers reconnus. Un rêve pour les élèves ! Un rêve qui virera au cauchemar.
Alors que du côté de Pré-au-Lard et du stade de Quidditch la panique bat son plein, un petit groupe d’élèves s’étant éclipsé du château arrive en trombe dans la salle. L’un d’eux est gravement blessé, et porte la sentence « mudeblood » scarifié sur la joue. Alors que la foule se remet à peine de cette nouvelle, au dehors, des explosions se font entendre.
Elles pourraient n’être que des feux d’artifices, des bruits venant des environs où l’on fête certainement aussi la paix retrouvé, mais en chacun le doute est né. Céderez-vous à la panique, ou à la paranoïa ? Saurez-vous rester calme et reprendre vos activités comme si de rien n’était ? C’est ce que le corps enseignant vous demande, cependant, l’air inquiet sur leur visage parle pour eux.

La paix n’est pas encore véritablement acquise, et vous êtes désormais les derniers pions sur l’échiquier. Mettez vous-même un terme à tout cela, fuyez, ou rejoignez leur rang. La balle est désormais dans votre camp.


LES PARTICIPANTS
______________________________________

- Hermione Granger
- Seth A. Fawkes
- A. Wyatt Northwood
- Alan M. Davis
- Kyle Melchior Lake
- Neville F. Lomdubat
- Caleb I. Jenkins
- Jolane C. Everdeen



LES RÈGLES
______________________________________

- SUIVEZ BIEN L'ORDRE DE PASSAGE ÉTABLIT PAR LA LISTE
- Pas de limite minimum/maximum de mots. Toutefois postez en sachant modérer vos post de façon à ce que l'event avance rapidement.
- Si au bout de 24h la personne qui devait poster ne l'a pas fait, on saute son tour. La personne sautant son tour attend que les autres membres finissent le tour pour reprendre selon l'ordre établit.
- Si vous souhaitez quitter l'event avec votre personnage assommé/capturé, prévenez un membre du staff.
- Merci à chaque fin de post, d'écrire votre action du rp en spoiler. Le prochain joueur copie colle l'action du joueur précédent et le met en spoiler à la fin de son post en ajoutant son action, et ainsi de suite, comme ceci :

Spoiler:
 

BON JEU A TOUTES ET A TOUS !



Dernière édition par Alan M. Davis le Sam 16 Fév - 11:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermione J. Granger
_______________________


avatar


● Messages : 184
● Camps : Résistance
● Situation : Célibataire, mais joue au chat et la souris.
● Activitées : Fait ses études pour être Auror

Pensine
Pseudo IRL: Julrose16
Double comptes: James E. Aylen

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Mer 13 Fév - 22:21





Le bal de Poudlard
Seth,Wyatt,Athé,Alan,Kyle,Neville,Caleb & Hermione
« . »


Hermione avait reçu une lettre de Poudlard quelques jours plus tôt. Elle se demandait qui pouvait bien lui écrire puisqu’elle avait quitté l’école depuis maintenant trois ans. Elle lut l’invitation et sut tout de suite qu’elle allait y aller : C’était une petite fête organisée pour fêter la fin de la Guerre. La jeune femme savait qu’il y avait un festival à Pré-au-Lard et un autre évènement organisé, cependant, elle se dit qu’elle serait mieux au château. Elle avait envie de voir comme les choses avaient évolué.

Passant plus de deux heures à se préparer, Hermione pensa tout de même à Drago. Depuis qu’ils avaient passé un moment assez électrisant ensemble, la jeune femme ne pensait qu’à lui. Elle savait qu’il avait envie de sortir, mais qu’il ne pouvait pas. Son père était toujours à la recherche de son fils. Hermione ne savait pas si leur relation était toujours secrète, mais elle ne voulait pas prendre de risque. Ses meilleurs amis ne le savaient pas alors elle ne devait pas laisser paraitre quelque chose. Enfilant une jolie robe lilas, lissant ses cheveux à l’aide d’une potion spécialement préparé pour l’occasion, Hermione se regardait dans la glace. Elle se trouvait assez jolie, mais pas trop pour ne pas être opportune par les jeunes élèves qui pourraient essayer de la draguer sous l’effet de la boisson. Soupirant, elle transplana à Pré-au-Lard et marchant pour aller au château. Elle rencontra quelques personnes qu’elle n’avait pas revues depuis quelques années. Elle discuta un moment avant d’aller rencontrer les professeurs qu’ils restaient. Hermione savait qu’il y avait beaucoup de changement.

Plus la soirée avançait, plus quelque chose dérangeait la jeune femme. Elle avait une mauvaise impression concernant cette fête. Si au début, elle était arrivée avec joie, à présent, elle n’était plus sûr que les gens soient vraiment tous « gentils ». Sur ces mots, des cris se firent entendent. Hermione se retourna et vit un petit groupe d’amis arriver en courant. Un des jeunes était blessé et avait d’inscrit « Mudeblood » sur sa joue. Hermione se dirigea vers eux et regarda la blessure. Non pas qu’elle était un spécialiste des sorts de guérissions, mais elle devait faire le minimum. Des bruits sourds, comme des explosions se faisaient entendre. Les yeux visés sur le hall d’entrée, la jeune femme ordonna à un élève resté avec son ami et un autre d’aller chercher un professeur. Hermione voulait aller voir qui faisait autant de bruit. Résistante dans l’arme, elle pointa sa baguette magique devant elle et sentit tout de suite la tension qui régnait… Qu’allait-elle trouvé de l’autre côté de la porte… ?

Spoiler:
 

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth A. Fawkes
_______________________


avatar


● Messages : 69
● Camps : Ordre des Ténèbres
● Situation : I love him too much.
● Activitées : Fugitif à plein temps.

Pensine
Pseudo IRL: Marine.
Double comptes: Athénaïs && Madison.

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Jeu 14 Fév - 16:19

Spoiler:
 


Shit, that's so funny
narmol de sortir de prison et d'aller refaire un carnage aussitôt


Cela faisait seulement quelques jours que j'étais sorti de prison et je devais avouer que je n'avais pas encore eu jusqu'ici l'occasion de profiter de ma liberté, loin de là. Dés que j'étais sorti, j'avais été baloté entre ma jumelle et d'autres membres de l'Ordre amis et je devais avouer que ça avait eu le don de m'agacer plus que tout au monde. Calypso était du genre à chercher la merde un peu partout et je devais avouer que j'étais pas mal pareil, en fin de compte. Mais contrairement à elle, je détestais tout bonnement d'avoir à agir en groupe. Lorsque je voulais m'en prendre à quelqu'un, je m'en prenais à lui sans me soucier d'emmener des membres avec moi ou pas. Et ça m'agaçait encore plus de devoir reconnaître que mon aînée avait raison en me disant que c'était plus prudent de sortir à plusieurs plutôt que seul, même si je refusais de l'avouer à voix haute, évidemment. Aussi, lorsque ma jumelle décida de se rendre à cette fameuse fête qui était organisée à Poudlard, je n'eus d'autre choix que de la suivre, malgré que l'idée m'enchantait du fait que j'étais sûr que j'allais y trouver Wyatt. Aussi, l'ambiance festive sembla retomber lorsqu'un groupe d'adolescents revint en trombe tandis que l'un d'eux avait une inscription sur le bras. Rien qu'à savoir ce qu'il était noté, je pouvais reconnaître la façon d'agir de certains membres de l'Ordre et un sourire en coin prit place sur mes lèvres.
Spoiler:
 


∞everleigh

_________________

∞ losing my breath.
we accept the love we think we deserve
« Ne laisse personne te détourner de ton chemin. N'aie jamais peur de revendiquer ce qui te tient à coeur. C'est ce qui sera le plus dur, pour toi, parce que tu penses tellement que tu ne vaux rien, que tu ne peux pas imaginer un futur radieux, un futur qui porte ton empreinte.... » ♥️ WILD HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Wyatt Northwood
_______________________

where are you, my love ?

avatar


● Messages : 303
● Camps : Neutre.
● Situation : Je l'aime. Je l'aime. Je l'aime.
● Activitées : Vendeur chez Honeydukes.

Pensine
Pseudo IRL: ©LIDS
Double comptes:

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Jeu 14 Fév - 21:08

Spoiler:
 



let's get to party started !


« Tu te magne le cul, Wyatt ? Il y a une petite princesse qui attend impatiemment de découvrir Poudlard. » Je pouvais entendre la voix blasée de mon meilleur ami résonner dans le couloir. Depuis l'unique balcon que nous possédions dans l'appartement, j'éteignis ma cigarette avant de jeter le mégot dans le vide. Le voyant disparaître dans une gerbe d'étincelles, je souris avant de rentrer. Non mais oh, je suis écologique moi. Je remis mon noeud-pap' en place et lissai les plans de ma chemise avant de sortir de ma chambre et de retrouver ma petite famille dans le hall. Kieran était toujours aussi classe, comme à son habitude. Une chemise pâle dont seul le col ressortait au-dessus de son pull gris souris. Un pantalon noir rentré dans des rangers cirées. J'me sentais con en costard, à côté de lui. Mais la personne qui m'éblouissait le plus était ma fille. Aaliyah était splendide dans sa robe vert pâle, qui seyait parfaitement à corps de petite fille. La masse de ses cheveux retombait en boucles délicates qui effleuraient ses épaules. Elle était magnifique, et je me sentais tellement fier d'avoir une petite famille comme celle-là. Il ne manquait que Seth, et sa présence me manquait d'autant plus que je l'avais vu quelques jours avant. J'attrapai la petite main basanée de mon trésor, et souriai à mon meilleur ami. Nous allions retourner à Poudlard, le lieu de nos plus belles rencontres, de nos meilleures années.

Tout était comme dans mon souvenir. Tout aussi beau, tout aussi intemporel. Le château semblait tout aussi intacte que quand nous l'avions laissé. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas foulé ce sol. Observé le lac miroiter à la lueur des étoiles, et regardé le saule cogneur se mouvoir lentement. À peine rentrés, nous nous fîmes héler par des professeurs que je saluai chaleureusement, avant de rentrer dans la salle de bal. La fête battait son plein et j'avais la chance de pouvoir discuter avec des anciens gryffondors, ma petite fille babillant joyeusement, les yeux émerveillés. J'étais tellement heureux qu'elle découvre l'endroit où elle allait passer ses études, dès l'âge de onze ans. J'aperçu un visage plus que familier, et j'allais m'approcher rapidement de mon homme lorsque la porte s'ouvrit avec fracas, dévoilant un groupe de jeune gens dont un membre avait la joue rouge et marqué d'une inscription. Sang-de-bourbe. Je grimaçai et attrapai Aaliyah sous les aisselles pour la porter contre moi. Je pensais passer une bonne soirée, mais il semblait y avoir un changement de programme. Hermione Granger semblait décidée à les rejoindre, et Seth aussi d'ailleurs. Mon coeur battait trop fort dans ma poitrine. Je me sentais mal, je ne voulais pas que mon ange voie quelque chose qui pourrait la choquer. « Tout va bien, mon coeur. Je suis là. » Je voyais l'homme de ma vie menacer une résistante sous mes yeux et je me détournai. Je ne voulais qu'elle puisse voir ça. Seth avait choisi son camp, mais je n'allais jamais nous y entrer à sa suite. J'avais décidé de ne pas m'impliquer dans l'affaire, mais je protègerai ma fille jusqu'à ma mort s'il le faut. Ma baguette rangée dans mon holster de poignet, j'étais prêt à dégainer mais je m'éloignai de l'agitation. Je sentais ma fille s'agiter dans mes bras et je priai pour qu'il n'arrive rien de grave.



Spoiler:
 
code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan M. Davis
_______________________


avatar


● Messages : 166
● Camps : Résistance
● Situation : Accro à Kyle Lake ♥
● Activitées : Professeur d'Occlumancie

Pensine
Pseudo IRL:
Double comptes:

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Sam 16 Fév - 13:47

Spoiler:
 

Le bal de Poudlard
It begins. Again...

Debout devant son miroir, celui qui est désormais l'une des images phare de la résistance se contemple, se demande ce qu'il peut bien faire là, stoïque, emprisonné dans ce costume noir témoin de ses anciennes nuits d'ivresse.
Honorer la paix. La célébrer. Que de beaux projets en perspective, mais pour être honnête, il n'y tient pas une seule seconde. La mine sombre, le héros descend les marches sous le regard admirateur de certaines de ses propres élèves. Les visages autour de lui brillent de bonheur, s'en est presque écœurant tant de manifestation de joie quand lui donnerai n'importe quoi pour quitter les lieux en courant. A peine a-t-il frôlé la dernière marche le conduisant au hall que le professeur Macgonagall, rayonnante, vient mettre à son bras la rayonnante préfet des Gryffondor, sa maison lorsqu'il était à Poudlard.
Sa fraîcheur la fait paraître plus jeune qu'elle ne l'est, et ses gloussements à peine retenue lui provoque des frissons d'horreur. A quelques mètres d'eux, une élève de la même année, et de la même maison que sa cavalière les regarde froidement. Malgré sa robe semblable à une flamme étincelante, et sa chevelure d'ébène, ses yeux gris-bleu le perce à jour comme un véritable pic de glace. Jolane Everdeen. Il soupire : quitte à devoir ouvrir un fichu bal, il aurait préféré le faire avec quelqu'un qui semble détester ce genre de mondanités autant que lui. Mais déjà il n'est plus le temps de penser, les grandes portes s'ouvrent. Les couples se mettent en place. Huit au total. Parmi eux, il distingue le visage désormais plus adulte de la belle Hermione Granger, l'une de ses alliées de la résistance. Leurs regards se croisent le temps d'un soupir partagé, et voilà que la musique démarre. Très vite, la main de sa cavalière se fait moite, et ses petits rires étranglés mettent ses nerfs à vifs. S'il ne semble pas très heureux, il n'en oublie pourtant pas de paraître un minimum courtois, et donne le change de son mieux jusqu'à la fin de l'ouverture. D'autres chansons s'enchaînent. Valse, valse, valse, quoi de plus pompant ?
Quand enfin vient le moment pour les résistants présent de faire leur discours, Alan, qui passe alors le troisième récite les quelques lignes apprises par cœur, puis soudain, perdu au milieu de la foule, son regard se porte sur un visage familier. Un visage qu'il vient à peine de retrouver : celui de Kyle Lake. Il marque une pause, puis reprend. Sa voix morne et sans vie rappelle alors de façon quelque peu autoritaire que s'il convient de fêter la paix, chacun doit penser au prix que cette dernière a coûtée. Des centaines de milliers de vies gâchées, brisées à tout jamais, pour l'épanouissement de ce qu'une poignée de gens fête naïvement ce soir. Ses paroles sont amères et jettent en l'espace d'une minute un froid glacial dans toute l'assemblée que l'invité suivant à bien du mal à réchauffer mais il s'en moque. Après tous ces beaux discours sur la joie et l'allégresse, le tout gonflé de remerciements confus, il fallait bien que quelqu'un remette les choses à leur juste place et dans le contexte qu'il convient.

La fête reprend son rythme malgré tout. Alors que la quasi-totallité des buffets vient de disparaître pour laisser place à une foule d’élèves et d'invités dansant sur un rythme effréné, le jeune homme se me en tête de retrouver Kyle. Certainement la seule chose qui pourrait lui sauver la soirée : le voir. Mais alors qu'il est en pleine recherche, voilà deux élèves qui entrent en trombe, paniquant la foule entière. L'un d'eux est grièvement blessé, et tient à peine debout soutenu par son camarade. Sur sa joue, une scarification profonde a gravé le mot « sang-de-bourbe » sur sa peau. Le sang d'Alan ne fait qu'un tour : l'ODT reprend du service.
Alors qu'il se précipite vers les deux gamins à peine revenus, et tremblant comme des feuilles, des bruits d'explosions au dehors retentissent, font passer un voile blanc devant les yeux du jeune homme. Ça recommence. Voilà tout ce qu'il se dit.
Laissant à la charge d'un professeur à ses côtés le sort des deux rescapés, Alan court en direction des portes de la grande salle. Ses yeux se rivent sur Hermione, menacée par un homme dont il croit reconnaître les traits. Un infiltré parmi les enfants. Des enfants, des adolescents qui d'ailleurs s'embrouillent dans la peur. Si une telle zizanie perdure, Alan le sait bien, le château court à la catastrophe. Se glissant discrètement auprès de Seth, il n'a pas le temps de sortir sa baguette, mais passe un bras autour de son cou et le serre avec force.


- « Tu crois faire quoi au juste ?! » Lui cri-t-il tout en commençant à se débattre contre cet homme qui a osé profané l'antre de Poudlard pour venir la souiller de sa haine.  

© Chieuze



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Melchior Lake
_______________________


avatar


● Messages : 231
● Camps : Souhaitant intégrer la Résistance
● Situation : Célibataire
● Activitées : Formation Professorat

Pensine
Pseudo IRL: Mao
Double comptes: Aaron H. Walker

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Dim 17 Fév - 18:24

Spoiler:
 

Le bal de Poudlard
I know what I stand for

Les yeux rivés sur le parquet, je scrutais les traces noircies parmi lesquelles je devinais des ombres et des formes inquiétantes. Au loin, j'entendis le bruit étouffé de musique jouant des airs enjoués et légers, des rires et des bavardages. Ce soir, mon ancienne école fêtait la paix récemment gagnée par les Résistants. Je m'étais préparé, j'avais enfilé mon costard et rasé ma barbe de trois jours. J'avais attendu l'heure assis au bord de mon lit. J'avais attendu, mais j'avais oublié d'arrêter d'attendre. A l'époque, l'idée d'un tel événement, d'un bal, m'aurait excité 3 semaines à l'avance et prit au moins 2 d'entre elles en préparatifs. J'aurai fait une chasse à la cavalière parfaite. Une soirée dont j'aurai chéri le souvenir. Aujourd'hui, la peur avait tout remplacé. Je ne voyais pas les danses, je ne voyais pas les réjouissances, je ne voyais que le danger que représentait un tel événement. Me montrer dans un tel événement public, célébrant la victoire de la Résistance. Risquer d'y croiser des anciens pro-sang pur ayant soit disant retourné leur veste. Croiser le regard de Résistants connaissant mon passé, ou d'anciens camarades que j'avais torturé dans un couloir. J'avais changé, mais j'avais du mal à assumer ce que j'avais pu faire pendant mes années Poudlard. Je fermais les yeux et prenais une grande inspiration. Vivre ma vie dans la peur n'était pas une solution. Je le savais, et je devais reprendre le contrôle. Petit à petit. Ne pas la laisser prendre le dessus. Je réajustais mon nœud papillon, passais une main dans mes cheveux et me levais enfin de mon lit. Kyle, tu vas aller à ce bal, et tu vas passer une bonne soirée.
J'entrais dans le grand réfectoire transformé et décoré pour l'occasion au moment où la musique s'était tu et qu'un membre de la Résistance, héros de guerre, prit la parole. Les discours s'enchainèrent, accueillis par la clameur et les applaudissements de la foule. J'esquissais un sourire. Oui, ce soir, je m'autorisais à passer une bonne soirée. Vint le tour d'Alan Davis. Nos regards se croisèrent l'espace d'un instant. Je sentis ma mâchoire se crisper, mais pas trop. Je m'étais préparé à ça aussi, je savais qu'il serait là, et qu'il serait un invité d'honneur. Mais je ne laisserai pas même lui gâcher ma décision de passer une soirée agréable. Les discours prirent fin, la musique reprit et je me dirigeais vers le buffet afin de saisir un verre. La musique s'arrêta brusquement alors que les portes de la salle s'ouvrirent en trombe. Deux élèves, apparemment blessés, appelaient à l'aide. Sur la joue d'un d'entre eux étaient scarifiés les mots « sang de bourbe ». Mon cœur eut un raté, mon verre vint s'écraser lourdement sur le sol immaculé de la salle. Des détonations à l'extérieur. Un homme brandit une baguette face à Hermionne. Alan le saisit. Les scènes défilent devant mes yeux sans que je ne puisse vraiment réagir. Ils étaient là. J'en étais sure. Je ne sais pas comment, mais ils avaient réussi à s'infiltrer dans l'école. La panique se diffusa en moi rapidement et je sorti ma baguette de ma poche. Si je devais mourir, je ne mourrai pas sans me battre. Je fis un pas en avant afin de rejoindre Alan et Hermione lorsque j'aperçus un homme tentant d'échapper à la panique générale avec son enfant. Si tous les Résistants s'empressaient de se jeter sur l'ennemi, qui s'occuperait de gérer la foule en panique? J'attrapais par le bras l'homme paniqué et sa fille et les attirait dans un coin de la salle. Si tout le monde sortait de la salle en paniquant, si tout le monde se dispersait, les membres de l'ODT auraient tout le plaisir de commencer leur chasse au sorcier dans les couloirs du château. Il fallait rester groupé. Sans réfléchir plus longtemps je grimpais sur une table et d'un coup de baguette rapide, je fermais les portes principales.

« Tout le monde au fond de la pièce. MAINTENANT! »

La foule s'immobilisa avec difficulté, certains me fixaient plein d'incertitudes, puis fixaient la porte avec inquiétude. Un murmure traversa la salle et un groupe assez important se dirigea vers le fond de la salle. Je les rejoignais en courant, répétant la même instruction à toute personne que je croisais. Je récupérais au passage cet homme avec son enfant et les plaçaient à l'arrière de la troupe que j'avais réussi à réunir, avec le reste des plus jeunes élèves présents, afin que le corps du reste d'entre nous leur fasse bouclier. Positionné ainsi à l'arrière de la salle, nous pouvions voir les fenêtres, la porte, et une vue d'ensemble sur la salle. Nous pouvions voir le danger arriver. J'étais plutôt satisfait de mon idée et je m'avançais d'un pas devant le groupe, baguette en main, près à me battre.

© Chieuze


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb I. Jenkins
_______________________


avatar


● Messages : 218
● Camps : Neutre
● Situation : Célibataire

Pensine
Pseudo IRL: Sarah
Double comptes: Andrew Collins

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Mar 19 Fév - 20:59

Spoiler:
 

Caleb Isaac Jenkins
« Le bal de Poudlard »

La plupart des gens regrettent Poudlard à peine l’été de leur graduation passé. La plupart des gens partent en se disant que leur vie va enfin commencer, pour finalement se retourner et se demander si ils n’étaient pas mieux où ils se trouvaient. La plupart des gens reviennent à Poudlard avec cette agréable sensation de rentrer à la maison. Pas moi. Pour moi, quitter Poudlard a été une libération. Ne plus avoir à y revenir en deux ans, une bénédiction. Pourquoi voudrais-je revenir à l’endroit où j’ai ressenti mes émotions les plus sombres, les plus malsaines, les plus désespérées, et les plus faibles ? J’ai tué mon meilleur ami dans ces murs. J’ai perdu la fille que j’aimais ici. Je l’ai vu ce complaire dans les bras de son demi-frère. Je l’ai vue porter mon fils dans son ventre, entourée de ces monstres racistes qui constituent sa famille. Ce château, c’est à la fois ma crise d’adolescence, égoïste et égocentrique, et mes plus grosses erreurs concentrées en un seul endroit. Alors pourquoi j’y reviendrais ? Pourquoi j’y suis revenu ? Pourquoi je suis là ? Le boulot. L’inconvénient, quand on est le dernier arrivé dans une équipe déjà soudée, c’est qu’on se tape tout le sale boulot. Une sorte de bizutage, qu’on appelle « période d’essai » pour faire plus pro, mais rien de bien évolué. A peine sorti de Poudlard, j’ai postulé à différentes formations au ministère. Le Mangemagot était déjà plein, alors j’ai choisi les relations publiques. Je me dis que c’est une bonne place aussi, si je veux faire valoir les droits des lycans. Bref, le fait est qu’en cette période de fête et de célébration, le Ministère se doit d’être représenté partout. Or, il y a des fêtes et des célébrations partout. Priorité à la capitale ! Me voilà donc envoyé en tant qu’ambassadeur à Poudlard pour assister au bal de la victoire, ou je sais plus quoi. Flatteur, me direz-vous ? Ils se sont battus pour ne pas y aller. Les arguments qu’on m’a donné étaient les suivants :
1) Tu es le plus jeune. Poudlard, c’est encore tout frais pour toi ! Tu seras comme chez toi !
2) Un beau célibataire comme toi doit bien avoir envie de mater un peu les étudiantes, pas vrai ? Hein ! Pas vrai !?
3) T’y vas, ou tu dégages ! Point barre !!!
Flatteur, tu parles ! Bref me voilà, dans mon plus beau costume trois pièces, debout, droit comme un « i », à regarder les couples danser sur la piste, en me demandant si le Ministère m’autoriserait à enlever ce balai qu’ils ont l’air de m’avoir planté dans le cul. Des filles de seize ou dix-sept ans m’adressent des sourires coquins depuis un coin de la pièce, et je leur fait des clins d’œil charmeurs tout en priant pour qu’aucune d’elles ne vienne me parler. Faire acte de présence et me casser. Evidemment, histoire de me faire décidemment passer une bonne soirée, mon ex est là. J’évite soigneusement de la regarder, même si l’envie me démange. Si elle est là, qui garde Drake ? Si elle a laissé mon garçon à l’un de ses frères dégénérés … ! Cette absurdité qui veut que la mère ait forcément la garde !! C’est parfaitement idiot. Un juge avec un minimum de recul verrait bien que c’est du délire ! Comment on peut confier un bébé à une fille mineure dont toute la famille a été envoyée à Azkaban, et se dire qu’elle aura une bonne influence sur lui ? Alors que de mon côté, non seulement on est des Gryffondors irréprochables, mais en plus on a les moyens de lui offrir un train de vie royal !

J’en ai marre, il faut que je sorte de là. Je m’éloigne discrètement vers la porte, quand un groupe d’ados paniqués déboule dans la Grande Salle. L’un d’eux est ensanglanté, tailladé de manière peu raffinée. Je me crispe, portant instinctivement la main à ma baguette. Puis, tout s’enclenche. Granger envoie des élèves chercher du secours avant de s’élancer à la recherche des coupables. Le professeur Davis part à sa suite, alors que Lake incite tout le monde à se regrouper dans le fond de la salle. Hésitant un moment sur la conduite à adopter, je choisis de rester prêter main forte à mon ancien ennemi, j’allais fermer la porte d’entrée, hurlant à mon tour : « Allez ! Faites ce qu’il vous dit, et tout se passera bien ! ». Je calmais le professeur Trelawney et l’accompagnais à un siège avant de rejoindre Kyle à qui je tendis la main. « Ravi de voir que t’as choisi le camp des gentils ! » lui envoyais-je avec un sourire en coin en lui serrant la main. Les baguettes à la main, nous faisons face à la foule paniquée, pas réellement rassurée de voir son destin placé entre les mains de deux gars tout juste sortis de la puberté. Histoire de les rassurer, et aussi parce qu’il s’agissait de faire quelque chose, je me tournais vers la salle, et levait ma baguette, psalmodiant les formules magiques de rigueur : « Protego. Salveo Maleficia. Protego. Salveo Maleficia. Protego… » et ainsi de suite jusqu’à ce qu’une bulle de protection englobe l’intégralité de la pièce. Me tournant à présent vers Kyle, je lui demandais : « Et maintenant ? ».

Spoiler:
 

© Chieuze


_________________

ᘚ I wanna make you loose control...

Caleb & Jolane
Je sais que je ne suis pas toujours facile, et je sais que je te rends la vie parfois difficile, je sais que tu m'aimes comme ça, mais je sais que je te met hors de toi ! Qu'est-ce-qu'il y a ? Vas-y, cris un peu, mais dis-moi, qu'est-ce-que t'as à vouloir m'tuer des yeux ? Je sais je te rend fou, mais ça te va plutôt bien.
Oh, ces yeux qui me dévorent, la rage au ventre... Mais qui de nous fera le premier pas ? Parfois j'ai peur de nous quand on est aussi bas, quand un rien enflamme tout, qui sera le plus mesquin, qui sera le plus fou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolane C. Everdeen
_______________________


avatar

'Cause he's my main sin
● Messages : 93
● Camps : Elle hait les deux camps
● Situation : Célibataire
● Activitées : 7e année à Poudlard

Pensine
Pseudo IRL: Aloysia / Tenshi
Double comptes: Alan Davis

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Jeu 21 Fév - 0:45

Spoiler:
 

Jolane C. Everdeen
« Le bal de Poudlard »

Toute cette agitation, et tous ces rires me rendent malade. Je regarde, littéralement écœurée, les filles de mon dortoir se pavaner dans les froue-froue et la dentelle, glousser à qui mieux peux que l'une est superbe, que l'autre est magnifique. Non mais sérieusement... N'ont-elles pas, ne serait-ce qu'une once de respect, pour l’événement auquel elles s'apprêtent à participer ? La paix. Quelle blague. Je ne me suis jamais sentie plus en guerre qu'aujourd'hui. Je me sens écartelée de toute part dans ma haine pour les deux camps pendant que devant mes yeux, je vois les visages de tous mes camarades étirés de sourires.
Ça me dégoûte, je voudrai tous les voir disparaître. Tout ça, toutes ces fêtes, c'est tellement hypocrite ! Mettre à l'honneur des gens qui ne valent en vérité pas mieux que certains membres de l'ODT me débecte,mais après tout, je n'ai d'autre choix que de l'affronter.
Alors que le dortoir se vide entièrement, je profite de ma nouvelle solitude pour sortir de ma malle l'une des nombreuses robes de soirée que ma vie d'avant m'avait donné la chance de posséder.
Je caresse le tissu rare, d'un rouge éclatant. J'ai longuement hésité entre porter du rouge ou du noir, mais une chose est certaine, je veux que ma tenue de ce soir rappelle un peu de ce que tous semble avoir oublié. La violence, et la détresse.

Tout ce que j'ai vécu, tout ce que j'ai perdu, eux qui rient, insouciants, peuvent-ils seulement deviner la souffrance ? Ceux qui aujourd'hui fêtent la paix, ont-ils seulement une pensée en cette nuit pour tout ceux qui ont pleuré la perte de leurs proches ? J'en doute fort. C'est donc amère que je revêt ma robe de soirée, me coiffe, puis descend vers la grande salle.

L'introduction à la soirée est morne à en pleurer. Seul l'un de mes professeurs, celui d'occlumancie, semble avoir eu un éclair de lucidité en rappelant à tous ce qui me rend si acide ce soir. L'ambiance se refroidit en une seconde, et je ne peux empêcher un sourire de s'étirer sur mes lèvre. Malheureusement, aussi vite que s'est installé le froid, il est chassé par cette nouvelle et écœurante vague de chaleur. Tous boivent, mangent, dansent, et rient joyeusement : ça m'énerve. Même mes « amies » n'osent pas m'approcher ce soir, quant à ceux de Gryffondor... Disons que leur attitude est l'égale de tout ce qu'elle a toujours été.

Mais soudain, alors que la soirée battait son plein, la donne change lorsque deux élèves entrent en trombe. L'un d'eux semble grièvement blessé, et la marque qui coagule sur sa joue laisse bien deviner ce qui se passe. Au dehors des bruits d'explosions se font entendre. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, voilà cette masse imbécile qui panique, alors que de plusieurs côtés de la salle des combats s'entament. Je reste stoïque, incapable de bouger au milieu de ce tumulte. Je les regarde paniquer et ça ne m'amuse même pas. Un type tenant une gamine dans les bras passe devant moi tiré par un garçon que je connais de vue, ils crient, ils se battent. Mais je suis déjà bien loin de leurs soucis de se mettre en défense. Comme si je traversais ma chambre, je marche de façon effacée vers ceux qui se battent. Je veux voir ces visages. D'un geste vif, je déchire l'ornement de tissu que j'avais ajouté à ma robe pour cacher la brûlure sur mon bras, arborant désormais fièrement mes lettres de noblesses que m'ont gentiment rappelé l'ODT. Je tire ma baguette de mes cheveux qu'elle tenait, une formule au goût de mort au bord des lèvres. Je vois les traits de leurs visages se dessiner. Ce type qui se bat contre Monsieur Davis, et si c'était lui mon coupable ? Ils le sont tous après tout ! Et cet autre là-bas qui semble plus âgé, et cette femme. Je trouve Poudlard bien pitoyable d'avoir laissé entrer ce genre de personne sans se douter de rien, mais après tout c'est leur problème.

Alors que je m'avance un peu plus, je me sens tirée violemment en arrière. Avant même que je n'ai pu m'égosiller, mes jambes sont obligées de suivre l'homme qui me tire en arrière pour ne pas tomber, et en une poignée de seconde, je me retrouve au milieu du troupeau, devant un homme semblant profondément choqué et en colère. Il me tient toujours, je contemple son visage. Ce mec.. Si beau... J'ai le sentiment de le connaître, de l'avoir déjà vu quelque part. Je le vois dévisager ma marque d'un œil curieux, comme si lui aussi semblait se souvenir de quelque chose. Nos regards se rencontrent à nouveau, et enfin je me rappelle. Je me rappelle de ce visage, de cet homme. Un homme du ministère. L'un de ceux présent le soir de ma déchéance. C'est ainsi que légèrement sonné, son nom s'en va d'entre mes lèvres


- " Jenkins...!"

Spoiler:
 

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermione J. Granger
_______________________


avatar


● Messages : 184
● Camps : Résistance
● Situation : Célibataire, mais joue au chat et la souris.
● Activitées : Fait ses études pour être Auror

Pensine
Pseudo IRL: Julrose16
Double comptes: James E. Aylen

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Jeu 21 Fév - 16:35

Spoiler:
 





Le bal de Poudlard
Seth,Wyatt,Athé,Alan,Kyle,Neville,Caleb & Hermione
« . »


Hermione avait vu le garçon blessé se déplacer avec ses amis pour se protéger. Pendant quelques instants, il régnait une ambiance qui aurait pu faire fuir plus d'une personne. Cependant, étant une Résistante, la jeune femme s'était diriger vers la porte qu'avait emprunter les jeunes gens, mais fut tout de suite arrêter par un garçon qu'elle ne connaissait pas. Seth. Elle le regarda pendant un instant, persuadé qu'il allait l'aider, mais contre tout attente, ce dernier retourna sa baguette magique vers la jeune femme :

"Mais qu'est-ce que..."

Ses réflexes reprennent le dessus, elle pointa à son tour sa baguette magique vers le jeune homme dans l'optique de lui balancer un sort qui aurait pour but de l'immobilisé. Cependant quelqu'un fut plus rapidement qu'elle.

« Tu crois faire quoi au juste ?! »

Le professeur Alan Davis s'était glissé derrière le jeune homme et avait enlacer son bras autour du cou du plus jeune. Hermione baissa sa baguette et dit au professeur :

"Lâchez le ! Il est peut-être pas de notre coté, mais on ne doit pas le tué!"

N'attendant pas de voir si ses paroles avaient fait leur effet, la jeune femme prononça un sort informulé. De longues cordes sortirent de sa baguette magique et vient s'enrouler autour du jeune homme.

"Venez avec moi professeur. Il faut aider les autres !"

Un groupe se forme au fond de la salle, sans doute quelques élèves qui les aident et protègent les autres. Hermione se dirige vers eux et s'adresse à Caleb, qu'elle connait peu.

"Tout va bien ?"

Sans avoir de réponse, Hermione se retourne et voit quelques têtes inconnus menacés des élèves. Décidément, la soirée n'allait pas être de tout repos...

Spoiler:
 


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan M. Davis
_______________________


avatar


● Messages : 166
● Camps : Résistance
● Situation : Accro à Kyle Lake ♥
● Activitées : Professeur d'Occlumancie

Pensine
Pseudo IRL:
Double comptes:

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Lun 25 Fév - 18:05

Spoiler:
 

Le bal de Poudlard
It begins. Again...

Alors que le jeune homme en venait aux mains avec cet ODT qui avait osé s'infiltrer dans l'école, ce dernier eut l'amère surprise de se voir arrêté de plein fouet par la jeune Hermione Granger, qui lui envoya derechef un bon sermont sur le fait que même s'il était leur ennemi il ne méritait pas d'être tué

« Petite conne... » Grinça-t-il violemment en direction de la jeune femme.

C'était un fait, Alan détestait que quelqu'un de plus jeune que lui veuille lui donner des ordres ou même se permette d’interagir dans ses décisions. Andrew en avait déjà mainte fois fait les frais : chez les Davis, le premier enseignement inculqué était le respect des aînés. Alors quand naïvement, une « gamine » lui ôtait sa proie des mains, il explosait. Il jurait, pestait, assurant que si elle avait été un homme, il lne se serait pas retenu. Désormais, ce sale type les embrouillais, complètement lié au sol, mais pour peu, Alan l'aurait presque libéré histoire d'avoir le dernier mot. Sans prendre en compte la demande de celle qui était pourtant son alliée dans la résistance, il partit dans la direction opposée, lui laissant gagner le fond de la salle seule sans plus lui décrocher un mot.
Merde, ce qu'elle pouvait l'énerver cette fille ! C'était évident qu'il n'allait pas le tuer : la guerre était finie, il le savait mieux que personne lui qui y avait tant combattu, mais tout comme la plupart des résistants, la jeune femme semblait penser qu'il était incapable de garder son calme face à un membre de l'ordre. De ce fait, en vue de sa réaction face à elle, il ne pu que lui donner raison. Malheureusement.

Par "chance", presque aussitôt terminée, cette mésaventure fut remplacée par l'arrivé d'un nouveau problème : les bruits d'explosions se rapprochaient dangereusement. Elles étaient désormais près. Tout près.

Pendant de longues minutes, le professeur d'Occlumancie tenta de se faire un chemin dans la foule en panique, tentant de retrouver Seth Fawkes mais ce dernier n'était déjà plus là, alors même que ses liens gisaient toujours au sol. Ses nerfs à fleur de peau, il se fit violence pour ne pas imploser, et rangea sa baguette dans son étui de cuir attaché à son poignet avant de s'occuper de quelques élèves qu'il invita à rejoindre le fond de la salle. Soudain, alors qu'il n'y avait pas pensé jusque lors, un nom vint luire dans ses pensées : Kyle. Où était Kyle dans toute cette agitation qui ne faisait que croitre ? Que faisait-il ? Se pourrait-il qu'il fasse partie des rangs des infiltrés de l'ordre ? Non, il ne voulait y croire.
C'est ainsi que jouant des coudes dans la masse, il appela désespérément :


« Kyle ! KYLE ! » 

Arrivé au fond de la salle, il cru enfin trouver le visage tant désiré, et manqua un battement en voyant celui-ci sa baguette à la main. Ses doutes concernant la situation de son cadet l'étouffaient.
Poussant sans ménagement la silhouette d'un homme aux yeux clairs, ainsi que Hermione qui se trouvait déjà à proximité, il parvint à surgir brusquement devant celui qui hantait ses pensées. La voix tendue d'appréhension, il lui demande :


« Tu n'es pas blessé ?! »

Pourquoi cela l'inquiétait-il ? Il n'aurait su le dire. Après tout, ce qui l'inquiétait vraiment était de savoir si oui ou non Kyle faisait partie des membres de l'ordre, car il se trouvait trop loin à ce moment là pour savoir que Kyle était celui qui avait permit ce rassemblement dans le fond de la salle. Quand l'homme qu'il avait bousculé pour rejoindre son ancien amant demanda quelle était maintenant la marche à suivre, le professeur se détendit, comprenant au moins que le garçon qu'il chérissait n'était pas du mauvais côté. D'ailleurs, ce dernier le dévisageait à présent, comme totalement perdu d'incompréhension.

Alan hésita une seconde, puis proposa une nouvelle initiative :


« Il y a un passage derrière la tenture du mur du fond qui mène directement dans les sous-terrains du château. Il nous faut quelqu'un capable d'y mener un maximum d'élèves. »

Alors que derrière eux, une voix féminine appelait un certain Jenkins, Alan dévisagea Kyle, une boule au ventre, espérant que ce dernier ne prendrait pas sa demande pour lui-même. Il n'avait aucune envie de le laisser seul à présent qu'il venait de le retrouver.

© Chieuze



Spoiler:
 

[/quote]

_________________
Be patient, my love
One day, our cries will turn into embrace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Melchior Lake
_______________________


avatar


● Messages : 231
● Camps : Souhaitant intégrer la Résistance
● Situation : Célibataire
● Activitées : Formation Professorat

Pensine
Pseudo IRL: Mao
Double comptes: Aaron H. Walker

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Mar 26 Fév - 17:58

Spoiler:
 

Le bal de Poudlard
I know what I stand for

Un groupe de personnes de plus en plus important rejoignait le fond de la salle, imitant leur congénères. Je fronce les sourcils, inquiets. Certes, c'était la meilleure position à tenir pour voir le danger arriver de loin, l'anticiper et le repousser. Mais il y avait également le risque de se faire piéger. Et ainsi tassés à l'arrière de la salle, je commençais à me sentir terriblement à l'étroit. A côté de moi, je reconnaissais son visage. Caleb Jenkins. Il venait de m'aider à réunir plus de monde et me tendait à présent la main, que je sais dans la mienne pour la serrer. Je ne l'avais pas revu depuis notre dernière année à Poudlard. Je repensais à nos différents à l'époque. Ce type que j'avais détesté uniquement pour une fille. Je me rendais compte qu'au final, je ne connaissais strictement rien de lui. Il aurait pu décidé de m'ignorer, et me laisser me démerder seul. Mais non, il était là, et il avait sorti sa baguette, prêt à se battre à mes côtés. C'est con, mais c'était la première fois que quelqu'un se comportait comme ça avec moi depuis tout ce bordel. Et ça faisait du bien. Je lui rendais son sourire.

« Content de revoir ce bon vieux Jenkins. »

Je l'observais lancer des sorts de protection à plusieurs reprise, ce qui était loin d'être une mauvaise idée. Ces boucliers ne tiendraient pas une éternité, mais nous laisserait une bonne longueur d'avance sur les assaillants.

« Et maintenant ? »

Maintenant.. Je faisais le tour de la pièce du regard, à toute vitesse. Il nous fallait un plan. Car plus les minutes passaient, plus je nous sentais piégés dans cette pièce. Les détonations à l'extérieur se furent plus fortes, plus proches. Une voix féminine appela Caleb. Je me retournais vaguement, la regarda de haut en bas. Désolée chérie, mais c'est vraiment pas le temps pour des retrouvailles. Je me tournai à nouveau vers Caleb.

« Il nous faut un plan.. Trouver une issue.. Si on reste là, j'ai bien peur qu'on finisse piégés comme des rats. »

Je pense entendre mon nom vaguement au loin dans la foule mais n'y prête pas attention. Mon regard analyse la pièce, je réfléchis. N'y avait-il pas un passage secret, une issue cachée aux yeux de tous qui nous permettrait de fuir? Je fouillais dans ma mémoire d'étudiant mais ne trouvais rien. Un homme poussa Caleb et me sortit de mes réflexions en me saisissant par l'épaule. Alan. Je le fixais, agacé. A quoi il jouait exactement?

« Tu n'es pas blessé ?! »

Je ne le quittais pas des yeux, sans répondre. Avec la façon dont s'était fini notre dernière rencontre dans la salle sur demande, je ne sais pas trop à quoi il s'attendait. Que je lui tombe dans les bras en le remerciant d'être arrivé au bon moment, en lui demandant de prendre en main la situation et de tous nous sauver?

« Il y a un passage derrière la tenture du mur du fond qui mène directement dans les sous-terrains du château. Il nous faut quelqu'un capable d'y mener un maximum d'élèves. »

Bon, au moins il se rendait utile. Voilà l'information que j'attendais pour pouvoir débloquer la situation. Je me tournais immédiatement vers Caleb, qu'Alan avait repoussé vers la gauche et pose une main sur son épaule. Il était temps de faire équipe avec mon ancien ennemi.

« Qu'est ce que t'en dis? A nous deux on pourrait, quoi, prendre un groupe d'une vingtaine de personnes? Peut-être plus. Tu mènes le cortège et je ferme la marche pour avoir nos arrières? »

© Chieuze


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb I. Jenkins
_______________________


avatar


● Messages : 218
● Camps : Neutre
● Situation : Célibataire

Pensine
Pseudo IRL: Sarah
Double comptes: Andrew Collins

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Mer 27 Fév - 17:33

Spoiler:
 

Caleb Isaac Jenkins
« Le bal de Poudlard »

Des gens tournaient encore autour de nous, se demandant quoi faire, dans quelle direction aller, quel saint prier. Comme si ils avaient le choix ! La pièce avait été barricadée et protégée par mes soins, et à moins d’une erreur, la grande porte était le seul accès à la Grande Salle. Autrement dit, nous étions pris au piège. Kyle à mes côtés, nous essayons de regrouper tous les invités dans un même coin de la salle, tels des bergers avec une bande de moutons débiles. Je suis assez surpris de voir que Kyle s’en sort à merveille dans son rôle de leader, et soulagé aussi. Avoir un acolyte débrouillard dans une situation pareille, c’est tout ce que j’espérais. Attrapant une étudiante par le bras, je la pousse sans cérémonie vers le reste du groupe sans y prêter plus d’attention. « Jenkins. » Je me tourne et toise la jeune femme au bout de mon bras. Je suis immédiatement hypnotisé par son regard de braise et son air revêche. Impossible de dire si elle est furieuse contre moi, ou juste surprise de me voir, mais le fait est qu’elle est belle à se damner. Sa manche est déchirée, et sur sa peau, une brûlure qui me rappelle quelque chose, sans que je saisisse quoi. La fille en elle-même ne me rappelle pas grand-chose, mais elle me donne l’impression d’être prête à partir en guerre avec sa robe déchirée et ses cicatrices. Je fronce les sourcils, pas vraiment disposé à faire dans le social ce soir. « On se connait ? » demandais-je finalement en m’arrêtant. « Il nous faut un plan… Trouver une issue… » La voix de Kyle me ramène au chaos environnant, et je me tourne vers lui, finalement pas si intéressé que ça à l’idée de savoir qui est cette fille. « Allez rejoindre les autres, Mademoiselle. » lançais-je à la brunette sans un regard de considération. « Si on reste là, j’ai bien peur qu’on finisse piégés comme des rats… ». J’acquiesce. Kyle et moi sommes visiblement sur la même longueur d’ondes. Qui l’eut cru ? « Mais la seule issue est devant nous, et on peut d’ores et déjà l’oublier… » Grognais-je. Kyle ouvre la bouche pour répondre quelque chose, mais il est interrompu par le professeur Davis. Le visage décomposé par la peur, et gesticulant comme un pantin démoniaque, le voilà qui saute sur Kyle, vérifiant qu’il n’a pas été abîmé dans la bataille. Je jette un regard interrogateur à Kyle, le genre de regard qui dit : ‘’C’est quoi son problème à ce type !?’’. Kyle semble mal à l’aise, presque dégoûté que le prof le pouponne de la sorte. Ils doivent être frères, ou cousins plutôt, vu les ressemblances physiques absolument inexistantes entre eux… Le prof me met mal à l’aise à materner Kyle comme ça, et je détourne le regard pour tomber sur… la brunette ! Qui n’a pas bougé d’un pouce et qui me foudroie du regard. « Quoi ? » aboyais-je, agacé. Mais une fois de plus, je me détourne avant d’entendre la réponse, quelque chose dans le discours du prof ayant attiré mon attention. « Il y a un passage derrière la tenture du mur qui mène directement dans les sous-terrain du château. Il nous faut quelqu’un capable d’y mener un maximum d’élèves. » Soudain tendu et alerte, mon regard va du prof à Kyle. Ce dingue déboule et nous offre la solution à toutes nos inquiétudes. Quel Géni ! J’esquisse un sourire espiègle, soudain plus confiant dans nos chances de survie. Kyle me renvoie mon regard, et pose sa main sur mon épaule. « Qu’est-ce-que t’en dis ? » me dit-il. « A nous deux on pourrait, quoi, prendre un groupe d’une vingtaine de personnes ? Peut-être plus. » Je survole la pièce, et souris à Kyle malicieusement. « On prend tout le monde. » C’est peut-être plus dangereux, mais je ne me vois pas la force de sélectionner qui vient et qui reste sur place. Si des volontaires acceptent de rester ici pour ralentir les assaillants, je leur en serai grandement reconnaissant, mais en attendant, il faut faire sortir tout le monde d’ici. « Tu mènes le cortège et je ferme la marche pour avoir nos arrières ? » me demande Kyle, évinçant délibérément le prof qui le regarde toujours avec un air paniqué. « On fait comme ça. Les enfants passent devant. » Décidais-je résolument. Je donnais une tape fraternelle dans le dos de Kyle et parti vers le groupe. « Merci, prof ! » Lançais-je à Davis en m’éloignant. Devant la foule, je demandais d’une voix forte aux adultes de faire avancer les enfants, puis aux enfants de me suivre. Effrayés, et collés les uns aux autres, ils me suivent sans un mot derrière la tenture. Avant de laisser retomber la tapisserie, je fais un petit signe de tête encourageant à mon nouvel ami, sous-entendu : ‘’On se voit à la sortie !’’. Et puis, évidemment, mon regard retombe sur la petite brunette, collée à mes basques. « Je suis flatté par l’intérêt que tu me portes, mais c’est vraiment pas le moment. » lui lançais-je en souriant de manière insolente, tout en prenant la tête du groupe, elle à mes côtés.


Spoiler:
 

© Chieuze


_________________

ᘚ I wanna make you loose control...

Caleb & Jolane
Je sais que je ne suis pas toujours facile, et je sais que je te rends la vie parfois difficile, je sais que tu m'aimes comme ça, mais je sais que je te met hors de toi ! Qu'est-ce-qu'il y a ? Vas-y, cris un peu, mais dis-moi, qu'est-ce-que t'as à vouloir m'tuer des yeux ? Je sais je te rend fou, mais ça te va plutôt bien.
Oh, ces yeux qui me dévorent, la rage au ventre... Mais qui de nous fera le premier pas ? Parfois j'ai peur de nous quand on est aussi bas, quand un rien enflamme tout, qui sera le plus mesquin, qui sera le plus fou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolane C. Everdeen
_______________________


avatar

'Cause he's my main sin
● Messages : 93
● Camps : Elle hait les deux camps
● Situation : Célibataire
● Activitées : 7e année à Poudlard

Pensine
Pseudo IRL: Aloysia / Tenshi
Double comptes: Alan Davis

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Jeu 28 Fév - 10:26

Spoiler:
 

Jolane C. Everdeen
« Le bal de Poudlard »

Alors que je me tenais toujours aux côtés de ce type du ministère que je venais tout juste de reconnaître, ce dernier semblait bien occupé à discuter avec un garçon plus petit que moi mais qui semblait avoir des tripes, ce qui m'agaça profondément.
Alors comme ça, ce cher Monsieur Jenkins était le genre de bon samaritain qui allait conduire tous ses pauvres dégénérés vers le sauvetage. Vraiment touchant... Cependant, je compris bien vite qu'ils n'avaient pas de plan, et de ce fait, je pris mon mal en patience pour attendre qu'il accepte de baisser les bras et de s'occuper de lui plutôt que de cette foule paniquée incapable de réfléchir par elle-même.
Peine perdu : comme tombé du ciel ce cher Professeur Davis fit irruption et après s'être soudainement inquiété pour le nabot, et leur livra le plan qu'ils cherchaient jusque lors sans espoir. Un passage derrière la tenture qui couvrait le mur à proximité de la table des profs. Tiens, je ne le connaissais pas celui-ci, mais il est vrai que j'avais rarement l'occasion de me tenir à pareil emplacement. Le dénommé Kyle voulait faire des groupes, Jenkins le coupa, affirmant qu'il emmènerait tout le monde.
Abruti ! Si des membres de l'ordre se trouvaient dans la salle, il ne faudrait qu'une poignée de minutes avant qu'ils ne comprennent que leurs potentielles victimes se tiraient en douce, et qu'ils ne suivent le mouvement. Apparemment ce passage menait aux sous-terrains ? Ils s'y retrouveraient piégés comme des rats s'ils n'étaient pas assez débrouillards pour trouver les issus menant à l'extérieur. Leur nobles ambitions allaient certainement tous nous conduire à notre perte ! De ce fait, alors que les deux héros en herbe que faisaient ce Kyle et Jenkins appelaient les gens à les suivre et commençait à s'engouffrer dans le passage, je revins presque aussitôt au niveau du fonctionnaire qui se permit de me lancer une pique de son crue qui, dans une autre situation, lui aurait certainement valu une claque. Lui jetant un regard noir, je haussais directement le ton :


« Ne prenez pas vos désirs pour la réalité, je viens seulement vous ouvrir les yeux ! »

Attisant enfin un tant soit peu d'intérêt chez lui, je lui exposais alors mon point de vue sur le plan qu'il s'était choisi, et sur les conséquences que je voyais déjà se dessiner sous mes yeux. J'ajoutais pour le convaincre « Si vous emmenez tout le monde dans une même direction, vous courrez à votre perte ! »

Son expression sembla enfin traduire un tant soit peu d'attention à mon égard, et je le vis aussitôt échanger un regard dans la direction de son camarade de lutte, qui avait eu un peu plus de jugeote en parlant de faire des groupes. Je vis alors la très connue Hermione Granger non loin de nous, ainsi que le professeur Davis qui n'avait pas bougé d'un pouce. Regardant de nouveau ce brave employé du ministère je lui dit alors :

« Ne prenez qu'une partie des gens avec vous, et laissez aux autre le soin d'en faire de même. Et surtout, ne partez pas tous en même temps sans quoi vous vous retrouverez avec des membres de l'ordre dans vos rangs avant même d'avoir compris ce qu'il vous arrive ! »

Ne lui laissant pas le temps d'ajouter un mot de plus, je retournais en arrière et me faufilais entre les gens afin de venir trouver Hermione Granger. Je la connaissais comme une héroïne de guerre, elle serait forcément prompte à aider ce duo de bras cassés. J'espérais d'ailleurs secrètement que ce benêt de Davis aurait assez de jugeote pour se mêler à leur plan. Plus ils seraient nombreux à agir, mieux cela passerait. Interpellant la belle Granger, je me présentais rapidement, et lui exposais les grandes lignes du plan que j'avais moi-même décidé d'appliquer, tout en priant le ciel pour que Caleb Jenkins n'en fasse pas qu'à sa tête. Je ne remettais pas en cause son intégrité, mais autant dire qu'en tant que chef de guerre il ne valait pas un clou. Et bien que je n'ai jamais combattu en première ligne, j'avais eu dans ma vie plus d'une occasion de faire valoir mes dons de stratège. C'est ainsi que d'une voix ferme je demandais alors à Hermione :

« Vous êtes avec nous ? »

Je ne savais pas vraiment pour quelle raison je m'engageais autant dans cette cause qui ne me concernait pas. A dire vrai, avant d'entendre l'idiotie de Caleb Jenkins, j'étais toute prête à transplaner et à quitter le château pour assurer ma propre sécurité, mais désormais je voulais voir mon plan s'appliquer. Je voulais que cette foule d'oppressés soit sauve. Peut-être parce que je détestais l'ODT.Peut-être parce que cela me rappelait la situation qu'avait vécu ma propre famille. Peut-être tout simplement pour pouvoir regarder ces bonnes âmes dans les yeux et leur dire "je vous l'avez dit". Mille possibilités, mais la seule que je refutais était l'idée de faire cela par beauté d'âme.

Spoiler:
 

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermione J. Granger
_______________________


avatar


● Messages : 184
● Camps : Résistance
● Situation : Célibataire, mais joue au chat et la souris.
● Activitées : Fait ses études pour être Auror

Pensine
Pseudo IRL: Julrose16
Double comptes: James E. Aylen

MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard Ven 1 Mar - 20:57

Spoiler:
 





Le bal de Poudlard
Seth,Wyatt,Athé,Alan,Kyle,Neville,Caleb & Hermione
« . »


« Vous êtes avec nous ? »

Hermione avait vu la jeune Gryffondor arriver vers elle. Elle savait qu’elle était dans son ancienne maison parce qu’elle avait pris les choses en main d’une façon qu’Hermione connaissait. Après avoir regardé le professeur Davis, elle se retourna vers la Gryffondor et lui dit :

« Bien sûr. »

Elle regarda les autres personnes. Elle était d’accord avec la jeune femme. Si tout le monde partait en même temps, les membres de l’Ordre des Ténèbres allaient tous leur tomber dessus. Elle savait qu’il y avait une sortie dans la Salle sur demande à l’époque, mais elle était sans doute détruite depuis un moment. Il fallait que les deux groupes se séparent. Elle regarda un jeune homme qui semblait avec terminer ses études à Poudlard, mais qui connaissait les passages.

« Prenez un groupe. Je vais en guider un autre. »

Elle était peut-être une Résistance dans l’âme, mais elle devait sortir ses gens du château. Elle allait passer par la grande porte, tant pis. Elle savait que la plupart des passages étaient maintenant bloqué. Elle eut une idée.

« On va prendre le réseau de cheminées. Vous pourrez ainsi sortir d’ici sans dégâts…. »

En disant ses mots, un sort la frola et alla s’écraser contre le mur derrière elle. La jeune femme se retourna et serra les dents : L’ennemi était en plus grand nombre…

Spoiler:
 


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
_______________________





MessageSujet: Re: Le Bal de Poudlard

Revenir en haut Aller en bas

Le Bal de Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APARECIUM ::  INTRIGUES :: Intrigue(s) en cours-